23/01/2017

Gare des Eaux Vives. Genève

Genève, gare des Eaux-vives alors gare des Vollandes.

0001616669_0000356834_OG.JPG

Histoire .
Le 1er juin 1888, mise en service de la ligne ferroviaire entre Genève Eaux-Vives (appelée alors gare des Vollandes), Chêne-Bourg et Annemasse, par la Compagnie du Genève - Annemasse (GA).
En 1985, fermeture de la gare de Chêne-Bourg remplacée par la halte d'Ambilly, sur la ligne Genève Eaux-Vives - Annemasse.
Le 28 septembre 1986, inauguration de l'électrification en courant 25 kV 50 Hz de la ligne entre Genève-Eaux-Vives et Annemasse, par un couplage de deux automotrices de type Z2 de la SNCF.
Le 27 mai 1988, cérémonie du centenaire de la ligne Genève-Eaux-Vives - Annemasse et édition d'une plaquette commémorative

@FrancoisNoel photos16179691_1730496360597464_3457845868319780054_o.jpg

 

 

 

 

 

@FrancoisNoel photos /  20 Janvier 2017

16177462_1730496813930752_3765726473656452027_o.jpg

16143469_1730496457264121_4939914111241054279_o.jpg

 

 

 

 

28/11/2016

Montelimar festival

La photographie Suisse (Genevoise) s'expose. En France, à Montelimar dans le cadre du festival de : PRESENCE(S) PHOTOGRAHIE. du 18 Novembre au 4 Décembre 2016. Avec : 

www.uneparjour.org et www.uneparjour.ch

www.presencesphotographie.fr

Deux semaines dont trois week-ends de partage photographique ! Une succession de temps forts…Présence(s) Photographie 2016 ce sont : 30 photographes, 18 lieux d’expositions, 14 vernissages, 7 conférences-débats, 4 séances de projection grand écran… Rencontres, dédicaces, animations scolaires, soirées spéciales intégrant par exemple musique et lecture, visites commentées…, le festival est une succession de temps forts.Sans oublier, nouveau cette année : La journée du livre et de la photographie, avec une table ronde réunissant plusieurs photographes de renom


c40014d4-2fd3-4faa-fb5b-6ae137aff67b.jpg

453c6efe-6e87-0f0c-2312-3166d405a2df.jpg

776441f0-f510-fd9d-23e6-fe27dd7dcfd7.jpg

326dd355-b788-c516-c4d5-d0de107801df.jpg

 

 

 

49b1b708-7883-b2d5-8365-b4a90f6614dc.jpg
38f2777e-739e-2bd6-67d7-12dfa08f52e1.jpg894e749c-d62a-c1b9-aabc-384f358beb2d.jpg

D'autre photos du festival ici31085100391_6a76ce6643_z.jpg

23/09/2016

Italie 2016

Le 17 et 18 septembre 2016, à eu lieu le.

Palio Asti Piemont Italie.

Le Palio di Asti est une fête traditionnelle italienne de source médiévale issue des célébrations patronales de saint Second d'Asti qui a lieu annuellement à Asti le troisième dimanche du mois de septembre sur la Piazza Centrale (place centrale) et qui culmine par une course de chevaux montés « à cru » c'est-à-dire sans selle.

J ai eu de la chance de participer, à ce magnifique samedi, dimanche comme photographe officiel, pour cette manifestation.

18  SETTEMBRE 2016 

NIZZA si aggiudica il Palio  

..      ..      accfbe5b-f976-dc09-5433-bcba66bf9660.jpg  

 

 

         Planimetria_piazza_Alfieri.jpgDetail_palio_asti_XVIII_siècle.jpg

La course du Palio, partie d’incision tirée d’un sonnet du xviiie siècle. Représente l’ancien parcours du Palioalla lunga. On voit (sur le fond) l’ancienne église S. Lazare et le piquet dit le Pilone ( point de départ de la course), S. Second patron d'Asti à celui à qui la course est dédiée. Au premier plan, les deux pages qui vont rentrer dans la ville par la porte S. Pierre

d autre photos ici.

Les origines

Les artisans ont toujours lutté avec abnégation afin de maintenir le privilège de faire courir le Palio le jour de leur fête patronale dédiée au martyr S. Second D’Asti. En effet, la course est citée dans les traités, alliances, et dans tous les chapitres de conventions avec les divers régents, patrons ou tyrans. Les premières traces concernant cette course remontent à l’année 1275: Le chronologiste Guglielmo Ventura écrit que les artisans, sicut fieri solet Ast, in festo Beati Secundi (comme c’est l’habitude à Asti pendant la fête de S. Second), coururent le Palio par moquerie sous les murs de la ville ennemie d’Alba en dévastant les vignes environnantes. Donc déjà en l’an 1275 la Course du Palio était définie comme habituelle. Il est probable que son origine se site aux alentours de l’année 1000, avec des règles établies déjà au xiiie siècle (période coïncidant avec l’apogée de la commune d’Asti). En cette période et ceci jusqu’à la moitié du xive siècle, la course se déroula alla tonda, empruntant un circuit circulaire correspondant actuellement à la zone des places Alfieri et Liberta. Cette zone était déjà appelée à l'époque lombardo carolingienne: curriculum. Gian Galeazzo Visconti, devenu seigneur d’Asti en 1382, fit construire une nouvelle citadelle fortifiée sur le lieu même du curriculum afin de renforcer les défenses de la ville. Ceci nécessita le déplacement de la course qui ne put plus se dérouler sur le circuit alla tonda, mais sur un parcours linéaire alla lunga de 2,5 km de long environ le long de l’artère principale de la ville (l’actuel boulevard Alfieri). Visconti décréta que la course se tiendrait (festa Sancti Secundi iuxta consuetudinem, omni contradictione remota) (le jour de la fête de S. Second comme d’habitude et récuse toute objection). Dans les documents conservés dans les archives de la commune de Asti, dans les factures inhérentes à la course figurent toujours deux trophées du Palio, un offert au gagnant et le second à L’église de S. Second. Ce détail confirme donc la nature mystique de cette course. En 1439Charles d’Orléans, visitant la région d’Asti héritée par sa mère Valentine Visconti, offrit un palio de velours cramoisi, orné de trois lis d’or sur fond azur.